Diversité, n° 192, mai 2018 La recherche en éducation : vers de nouvelles interfaces

Diversité, n° 192, mai 2018
La recherche en éducation : vers de nouvelles interfaces

Toutes les infos ici

La recherche en éducation est singulière à plus d’un titre :
-de par son positionnement, à la croisée de plusieurs champs disciplinaires, qui la rend à la fois féconde et fragile ;
-parce qu’elle entretient des liens avec les professionnels, qui peuvent en attendre beaucoup ;
-enfin parce que l’éducation est avant tout une question de société qui peut passionner et enflammer le débat public, avec des partis pris et des attentes diverses.

Ce numéro de Diversité a comme ambition d’explorer ce que produit, en soi, la recherche en éducation, mais aussi ce qui s’élabore dans le cadre des différentes interfaces qu’elle génère, lors de sa mise en dialogue avec les pratiques des acteurs.

Sommaire :

/ Entretien avec Roland Gori : « Le taylorisme s’est immiscé dans tous les métiers et les a dépossédés des dimensions de création, de partage et d’œuvre »
/ Entretien avec André Robert : « La recherche en éducation a toujours eu le souci d’intervenir sur le réel »
/ Entretien avec Grégoire Borst : « Les neurosciences cognitives de l’éducation doivent instaurer un dialogue entre le laboratoire et l’école »
/ Entretien avec Nathalie Mons : « Pour le CNESCO, l’évaluation repose à la fois sur un socle scientifique et sur une démarche participative »

1. Qu’est-ce que la recherche en éducation ?

/ Entretien avec Élisabeth Bautier : « Les recherches en éducation traitent de questions à forte utilité sociale »
/ De l’utilité des connaissances produites par la recherche en éducation – André Tricot
/ A-t-on vraiment besoin d’une solide recherche en éducation ? – Olivier Rey
/ Enseignant-chercheur ou chercheur en éducation ? – Marc Demeuse
Qu’est-ce que l’économie peut bien apporter à l’éducation ? – Nina Guyon
/ Responsabilisation, imputabilité : l’éducation à l’épreuve des managers – Christian Maroy
/ Implanter les « méthodes qui ont fait leurs preuves » ?- Patrick Picard
/ Recherche/pratique/formation. Des liens possibles autour de la pratique réflexive – Yann Vacher
/ La formation linguistique d’adultes. Un espace scientifique qui reste à construire – Véronique Tiberghien-Leclercq
/ Chercher pour agir ! Ethnographie sommaire du laboratoire Techné – Jean-François Cerisier
/ Recherche et développement en éducation : retour vers le futur ? – Jean-Pierre Bellier

2. Quand la recherche est participative

/ Entretien avec Daniel Auverlot : « À la DEPP, j’ai passé mon temps à relier les travaux de la Direction avec la réalité de terrain »
/ Les relations praticiens/chercheurs. Ou les sciences de l’éducation et la politique – Sébastien Pesce
/ Témoignage : Nous sommes tous des enseignants-chercheurs ! – Philippe Watrelot
/ Non, la recherche ne dit pas aux praticiens ce qu’ils doivent faire – Benoît Galand
/ La recherche en pédagogie : repères et pratiques – Sylvain Connac
/ Politique de l’éducation prioritaire et recherches en éducation – Michèle Coulon, Fabienne Federini
/ L’enquête collaborative comme interface chercheurs/formateurs – Aline Zurn Grillon, Patrick Chapuis, Valérie Lussi Borer, Alain Muller
/ Recherche collaborative en maternelle et socialisation plurilingue – Marie-Claire Simonin, Nathalie Thamin
/ « Les Savanturiers de la sociologie ». De la recherche en « éducation par la recherche » – Filippo Pirone

3. À la recherche de nouvelles interfaces

/ Les LéA : des interfaces entre enseignants, formateurs et chercheurs – Réjane Monod-Ansaldi, Brigitte Gruson
/ Témoignage : La recherche dans l’activité du formateur – Sophie Bonnet
/ Témoignage : Place et rôle de la recherche en formation – Clotilde Daubert
/ Témoignage : La recherche en éducation pour le « formateur éducation prioritaire » – Aurélia Truong-Quang
/ Témoignage : Climats de classe : de la théorie à la pratique – Carine Souchal, Marie-Laure Viallon
/ Entretien avec Jean-François Chesné : « Arriver à mettre en résonance des résultats d’évaluations avec les pratiques professionnelles des enseignants »
/ Témoignage : Réconcilier recherche et formation. Le territoire apprenant, ce nouvel espace – Marie-Françoise Olivier, Thierry Delavet

Igualdad sustantiva en las Instituciones de Educación Superior, ed. M. J. Garcia Oramas

Igualdad sustantiva en las Instituciones de Educación Superior
Ed. María José Garcia Oramas
Universidad Veracruzana, Textos Universitarios

¿Es la universidad el espacio neutral en donde se concreta la igualdad sustantiva, en los tiempos neoliberales que corren? ¿Enfrentan académicas y académicos los mismos obstáculos para conciliar la vida personal con el trabajo de cuidados y la producción científica? ¿Qué variables se intersectan en la configuración diferenciada de las desigualdades que experimentan estudiantes, personal académico y administrativo, al interior de la universidad? Estos son algunos de los cuestionamientos que han tejido las y los autores de esta compilación de textos sobre igualdad sustantiva al interior de las Instituciones de Educación Superior para indagar, tanto las condiciones de posibilidad, como las acciones transformadoras a emprender, a fin de alcanzar la igualdad en diversas universidades de América y Europa. Organizados en tres secciones, las investigaciones aquí reunidas abordan problemas fundamentales frente al devenir de la vida académica de las universidades contemporáneas.

Infos ici

De l’abandon à l’engagement en formation : bon de commande

De l’abandon à l’engagement en formation
Enjeux singuliers des parcours de professionnalisation

Sous la direction de Catherine Guillaumin, Sébastien Pesce, Samuel Renier, Emmanuel Rusch.

ISBN : 978-2-86906-667-0 · 280 pages – 22 €

Télécharger le bon de commande

Résumé :
Le thème du décrochage universitaire est encore peu étudié. Il préoccupe pourtant tous les acteurs de la formation : formateurs, responsables de formation et des politiques publiques. Il révèle des enjeux humains, sociaux et pédagogiques, mais aussi économiques et politiques, particulièrement pressants dans les formations paramédicales, lorsqu’il vient heurter les stratégies développées par l’État et les collectivités pour planifier la formation de futurs professionnels dans un secteur en tension.
Cet ouvrage aborde cette question du point de vue de l’abandon en formation, en portant attention à l’expérience de l’étudiant(e) : il s’agit de comprendre comment celui ou celle qui s’est engagé(e) dans la formation opère une décision d’arrêt, qu’il s’agisse d’une suspension, d’un abandon définitif, dans certains cas d’un processus de réorientation du projet formatif. L’enjeu est d’inscrire ce moment dans une temporalité ouverte, d’analyser les facteurs qui sous-tendent cette décision, selon une perspective multiréférentielle, en termes de parcours personnels, de contraintes sociales, familiales, financières, mais aussi en termes d’ingénierie pédagogique, de formation et politique. Une telle compréhension permet de prévenir les abandons contraints, tout en pensant la manière d’accompagner l’arrêt ou la suspension, au-delà des frontières de l’organisme de formation, lorsqu’ils constituent la solution la plus pertinente pour l’étudiant(e).

Sommaire :

Prologue. Passer la ligne d’ombre. Laurence Cornu

Introduction. Enjeux singuliers des parcours de professionnalisation. Catherine Guillaumin, Sébastien Pesce, Samuel Renier, Emmanuel Rusch

Partie I – Les abandons dans les formations en santé

Chapitre 1. La suspension en cours de formation en soins infirmiers : un chemin alternatif de professionnalisation. Catherine Guillaumin, Alicia Bonnin, Emmanuel Rusch

Chapitre 2. Apprentissage et accompagnement dans un parcours de professionnalisation. Le cas particulier des abandons en formations paramédicales. Véronique Aupy

Récits d’expériences

Chapitre 3. Entretiens d’orientation : une réponse aux étudiants en médecine en difficulté en fin de deuxième cycle. Philippe Cornet

Chapitre 4. Démarche qualité à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et Aides Soignants. Christiane Ruck, Jean-Denis Aubry

Partie II – Des stratégies pour favoriser l’engagement

Chapitre 5. Enjeux et limites du portfolio infirmier pour l’accompagnement des parcours de professionnalisation en soins infirmiers. Hervé Breton.

Chapitre 6. Les capabilités : une nouvelle approche pour penser l’engagement en formation des jeunes dits « en difficulté » ? Maël Loquais

Chapitre 7. Travail des implications et rhétorique de l’engagement dans l’intervention socio-clinique. Sébastien Pesce

Partie III – L’abandon au coeur des dispositifs de formation

Chapitre 8. Construire son parcours de professionnalisation entre engagement et abandon de son stage professionnel. Catherine Négroni

Chapitre 9. Apprentissage à distance en contexte professionnel : tutorat et médiatisations contre l’abandon. Béatrice Verquin Savarieau

Chapitre 10. Le décrochage universitaire, abandon académique ou rebond professionnel ? Antony Vinciguerra, Robert Courtois, Laurence Cornu

Partie IV – L’abandon, levier de professionnalisation

Chapitre 11. Entre abandon et engagement. Histoire d’un parcours de vie singulier. Sylvie L’Heudé

Chapitre 12. Professionnalisation et abandons. Richard Wittorski

Chapitre 13. La continuité formative, un enjeu de l’ingenierie en formation. Thierry Ardouin, Catherine Guillaumin

Épilogue. La force de l’inexpérience. Samuel Renier