Journée d’étude Bouc émissaire, 10 mai, université Lille 3

Journée d’étude
10 mai, 9h-17h
Université Lille 3, Pont de Bois

Affiche_bouc

Comme lors des deux journées précédentes (21 mai 2014, 12 mai 2015), il s’agit cette année de mettre en résonance les apports de la recherche avec les pratiques du monde professionnel, que ces pratiques soient individuelles (la part des individus et de leurs stratégies, usagers, professionnels de terrain, cadres intermédiaires, managers dans le processus de construction du bouc émissaire), collectives (la part des dynamiques de groupe et des appartenances collectives dans la logique d’exclusion) ou institutionnelles (l’impact du cadre et de l’organisation sur le phénomène du bouc émissaire).

C’est en cela que la figure du bouc émissaire – définie par le CERBERES comme « celui qui, au prix de son exclusion, est l’instrument de la réconciliation des membres du groupe »- et que le phénomène proposé comme « processus de réconciliation momentanée collective fondé sur l’exclusion et la substitution » deviennent très pratiques.

Figure du bouc émissaire et processus groupaux d’où elle découle sont pratiques parce qu’ils s’appuient et s’articulent aux résultats de la recherche pour penser, orienter, réorienter… les pratiques. Parce que les recherches présentées lors de cette journée, y compris lorsqu’elles sont spéculatives, ont le sens et le souci des réalités, qu’elles ont le goût de l’action et qu’elles partent ou pressentent les pratiques. Cette journée sera… pratique, entendez utile à tous.

La journée est pensée comme une discussion et un échange, à travers des modalités déjà expérimentées et appréciées (« les work coffee ») et d’autres innovantes (le « reading coffee »). Ainsi, à côté des communications plénières mises en discussion (articulation conceptuelle, méthodologique et études de cas), les « reading et work coffee » de même que « les 7 boucs émissaires du moment » permettront au public et aux conférenciers d’échanger de façon détendue et approfondie sur des problématiques abordées lors des interventions.

Télécharger le programme

Infos sur le site

Colloque "Ethique de l’Accompagnement et Agir Coopératif"

colloque éthique de l'accompagnement et agir coopératif

Tours – 26 au 28 mai 2016

Colloque organisé par l’équipe « Education, Ethique, Santé ».

Toutes les infos sur le site du colloque.

Inscriptions via Sciences Conf.

Téléchargez le Programme prévisionnel au format PDF.

Argumentaire

Depuis 20 ans, le Master IFAC (anciennement DESS FAC, puis Master FAC), « Ingénierie et Fonctions d’Accompagnement en Formations », forme les profesionnels des métiers du conseil et de l’accompagnement, dans les champs de l’apprentissage, de la santé, et du social, de l’insertion et des transitions professionnelles. Le DESS puis le Matser ont accompagné en France l’émergence des dispositifs de reconaissanxe de l’expérience et des nouveaux métiers liés à ces dispositifs.

Cette formation, ainsi que les travaux de recherche auxquels elle s’adosse, offrent depuis 1996 des occasions de partenariat entre le département des sciences de l’éducation et de la formation, l’Université de Tours et les acteurs locaux : la ville de Tours, les collectivités territoriales, les établissements dédiés à la formation, à l’apprentissage et à l’insertion professionnelle. Plus de 400 professionnels, sur le territoire et à l’échelle nationale, sont issus de cette formation.

À l’occasion des 20 ans de cette formation, le colloque « Éthique de l’Accompagnement et Agir Coopératif » nous permet de revenir sur cette expérience, en faisant le bilan et en dégageant des perspectives sur les plans pédagogique, partenarial et scientifique. Il sera un temps fort de rencontre entre les professionnels, les partenaires institutionnels et les chercheurs dans le champ de l’accompagnement, de la formation, de la santé et du conseil.

logoeespng

Les établissements Scolaires Différents…

…Et la Recherche en Education

Ouvrage dirigé par Marie-Anne Hugon et Marie-Laure Viaud
2016, Artois Presses Université

infos et commandes ici

couv_etabliss

Sommaire

Introduction générale
Marie-Anne Hugon et Marie-Laure Viaud

Partie 1 – Conduire des recherches au sein des établissements « différents »… oui mais comment ?

1. Mise en perspective historique

Henri Peyronie – Recherche en éducation et Mouvement de l’École moderne-Pédagogie Freinet : les difficultés propres à la recherche concernant un réseau de militants

Bruno Robbes – Questions épistémologiques, méthodologiques et perspectives possibles de recherches portant sur les pédagogies coopératives et institutionnelles

2. Négocier son entrée sur le terrain

Muriel Epstein – Une enquête de terrain dans des établissements alternatifs: difficultés rencontrées et éléments de solution

Baptiste Besnier – À propos d’une enquête par entretiens auprès d’enseignants innovateurs

Fabienne Serina-Karsky – Monter une formation pour les enseignants des écoles de l’ANEN : la mise en place d’une recherche-action collaborative

3. Du praticien au praticien-chercheur

Marcel et Danielle Thorel, Nicolas Go – Le Laboratoire de Recherche Coopérative de l’lCEM : des acteurs de terrain expérimentés deviennent chercheurs

Olivier Francomme – Les « chercheurs collectifs coopératifs»

Floriane Buvat et Christiane Montandon – Regards croisés sur la « différence » de l’établissement scolaire public Décroly. Confrontation entre les discours issus de différents lieux d’énonciation

Valérie Melin – Construire une position de chercheur lorsqu’on est un prati cien engagé dans une structure expérimentale de raccrochage scolaire

Sébastien Pesce – Le geste éducatif comme « trace de sémiose » : un outil au service de la transposition des pratiques innovantes

Partie II – La question de l’évaluation

1. Enjeux et usages sociaux de l’évaluation … que serait une évaluation alternative des écoles différentes ?

Jean-François Nordmann – À École alternative, stratégie d’évaluation alternative

2. Approches qualitatives

Isabelle Pawlotsky – Le choix du récit de vie comme outil d’évaluation : le devenir des anciens élèves d’une école nouvelle

Pierric Bergeron – La parole des anciens élèves comme élément de l’évaluation d’une structure scolaire différente: l’exemple du lycée pilote innovant international de Jaunay Clan

Céline Leroux et David Leyle – Les parcours d’engagements volontaires d’élèves du lycée de la solidarité internationale

3. Approches quantitatives

Olivier Haeri et Éric de Saint-Denis – Évaluer le raccrochage scolaire à partir d’ indicateurs quantitatifs

Olivier Brito – L’influence de la pédagogie nouvelle à l’école primaire sur l’expression des habilités sociales, relationnelles et scolaires au secondaire : une étude comparative

Conclusion et ouvertures
Marie-Anne Hugon et Marie-Laure Viaud

Article – Gestion des incidents en classe, pratiques professionnelles…

Résumé :

Les incidents perturbent le quotidien scolaire (Barrère, 2002). Ils constituent autant d’épreuves pour les enseignants débutants. L’analyse des in- cidents, réalisée selon une sociologie des acteurs, donne à voir la classe comme un lieu con ictuel engageant les jeunes enseignants dans des rapports de force inter-individuels par le déploiement de « stratégies de survie » (Woods, 1977). Le sentiment d’impuissance exprimé par les jeunes enseignants face aux situations dif ciles montre l’importance de la constitution de ressources de formation. Nous analyserons celles qui ont été construites dans le cadre de Néopass@ction (dirigé par L. Ria), l’intérêt de ces ressources numériques, mais aussi leurs limi- tes. Mots clés: Incidents en classe, épreuves enseignantes, stratégies de survie, ressources numériques, plateforme nationale Néopass@ction.

Référence :

Cécile Carra, Clémence Boxberger, Bruno Robbes, Sébastien Pesce (2015), « Gestion des incidents en classe, pratiques professionnelles des enseignants débutants et analyse de la plateforme nationale de ressources numériques Néopass@ction », Revue Psychology, Society, & Education 2015, Vol.7, No 2 pp.153-168.

Lire l’article en ligne

La revue

Le sujet dans la Cité n°6, nov. 2015

Être à l’école aujourd’hui.
Citoyenneté, Pluralité, Mondialisation

infos et commande ici

Sujet dans la cité

  • éditorial – Christine Delory-Momberger
  • article d’actualité – Gérard Gromer – Zéro de conduite
  • débat – 
François Dubet & Christoph Wulf – « Je ne vois guère autre chose que la démocratie et les droits de l’Homme pour dire ce qui est commun »

Dossier dirigé par Béatrice Mabilon-Bonfils
Être à l’école aujourd’hui.
Citoyenneté, Pluralité, Mondialisation

  • Béatrice Mabilon-Bonfils – L’École après Charlie
  • Christine Delory-Momberger  – Vivre l’école, vivre à l’école
  • Izabel Galvao – Au-delà des murs : penser les frontières entre l’école et la Cité
  • Joël Zaffran – Être élève handicapé à l’école ordinaire. 
Les enjeux politiques et biographiques de l’accessibilité scolaire
  • Thierry Bouchetal & Françoise Lautheaume – Approche biographique et située de parcours professionnels d’enseignants du premier degré : entre permanence et reconfigurations identitaires
  • Frédérique Landoeuer & Sébastien Pesce – La citoyenneté par la culture : mythes, philosophie et religion en classes relais
  • Jean-Luc Rinaudo – Être à l’école numérique aujourd’hui
(suite du sommaire)

Traverses

  • Béatrice Mabilon-Bonfils – Le chat de Schrödinger
  • Franck Landron – Entretien avec Christine Delory-Momberger, Photographier l’école
Résistances
  • Mouss, du groupe Zebda  – Entretien avec Béatrice Mabilon,Bonfils, « Il faudrait aussi que l’école aille à la rencontre des gens »
  • Johanna Dagorn & Arnaud Alexandrin – Être une fille, un gay, une lesbienne ou un.e trans au collège et au lycée
Le moment du care
  • Geneviève Zoïa – Ségrégation contre bien-être : pour une école du care
De la recherche biographique
  • Emmanuelle Catinois, Odile Paillet, Pierre-Antoine Petesch, Valérie Melin – Réflexivité et pouvoir d’agir : un atelier biographique de projet dans une structure de raccrochage scolaire, le Micro-lycée de Sénart.
Terrain
  • Mike Gadras – Retour sur un terrain en recherche biographique :
Tours et détours de la rencontre avec le collectif des « Sorins »
Réseaux
  • Daniel Suarez – Des enseignants écrivent pour chercher et se former. Le réseau de la documentation narrative en Argentine
Article jeune chercheur
  • Massouma Sylla – À l’école de l’ethnicité : la réussite atypique des enfants français d’origine africaine subsaharienne
Articles proposés à la revue
  • Cédric Faure – Le travail des émotions dans un ministère en mal de sens
  • Carla Schelle & Sandra Früchtenicht – Processus de subjectivation et reconnaissance : études de cas des pratiques scolaires en Allemagne et en France

Education Permanente N°205 – Accompagnement, Réciprocité et Agir Coopératif

EP205

Numéro préparatoire au colloque Ethique de l’Accompagnement et Agir Coopératif ; coordonnée par Hervé Breton, Noël Denoyel et Sébastien Pesce ; avec les contributions de Carla Aparecida Spagnol, Emmanuel Bagourd, Béatrice Birmelé, Jean-Pierre Boutinet, Hervé Breton, Béatrice Brignon, Catherine Clénet, Laurence Cornu, Noël Denoyel, Sylvie Gaulier, Anne-Marie Lehr-Drylewicz, Frédérique Lerbet-Sereni, Gilles Monceau, Maela Paul, Hugues Pentecouteau, Sébastien Pesce, Gaston Pineau, Alain Potier, Martine Poulin, Cécile Renoux.

Ces articles ouvrent des horizons nouveaux pour la recherche et la formation. Le sommaire fait apparaître comme distinctes trois dimensions de l’accompagnement : ses déterminants et ses visées anthropologiques ; les enjeux de réciprocité et de coopération qu’interroge cette forme de rencontre que suppose l’accompagnement ; le rôle particulier des pratiques et des dispositifs. Pourtant, dans la réalité des situations d’accompagnement, ces trois dimensions sont irrémédiablement enchevêtrées. Les contextes d’accompagnement sont quotidiennement traversés par la question du sens, des manières de faire, des modes d’implication dans le cours des relations, des dynamiques interindividuelles et collectives qui s’engagent et perdurent. Plutôt que de penser ces dimensions comme des facteurs périphériques aux dispositifs et aux pratiques, nous avons choisi de considérer qu’elles sont au coeur des situations et des processus de l’accompagnement des adultes. Dans une époque préoccupée par le suivi et la mesure, réinterroger ce qui « fait compagnie » à l’échelle des politiques de formation, des dispositifs, et dans les situations concrètes d’exercice, nous apparaît vital. C’est ce à quoi nous convions le lecteur.

infos/commande ici

Spécificités n°8 – De la Recherche Qualitative à la Recherche Sensible

2015(2) – n°8 (automne 2015)
Numéro coordonné par Olivier Brito et Sébastien Pesce

Specifi8

La recherche qualitative est aujourd’hui reconnue comme une démarche compréhensive et flexible qui permet d’étudier les phénomènes sociaux en profondeur (Singelton & Straits, 1999). Elle est caractérisée par une grande diversité (Denzin, 2010), néanmoins certains éléments transversaux sont communs à l’ensemble des approches qualitatives. C’est notamment le cas de la sensibilité qui semble être au cœur de la démarche qualitative. Certains évoquent une sensibilité «pragmatique» en considérant qu’une des qualités essentielles du chercheur qualitatif réside dans sa capacité à réagir en adéquation avec le terrain, la sensibilité est alors associée à une forme de sagesse (Cassell, Bishop, Symon, Johnson & Buehring, 2009). Pour d’autres, la posture sensible réside dans la capacité du chercheur à se saisir des subtilités des données issues du terrain (Glaser, 1978 ; Strauss & Corbin, 1990).

Infos ici

Publi : « Ecole : est ce vraiment mieux ailleurs ? »

Après avoir été longtemps considéré comme l’un des meilleurs, le système éducatif français est maintenant critiqué. Les comparaisons avec les autres systèmes proposées par les médias ou les politiques sont souvent partielles, caricaturales et ne tiennent que peu compte des contextes historique, culturel, ou sociétal. Ce livre propose une étude portant sur les systèmes éducatifs de cinq autres pays européens, menée en liaison avec des professionnels de chaque pays : la Finlande, l’Angleterre, l’Allemagne, la République tchèque et l’Espagne. Au travers de cette étude, l’auteur propose de mentionner les points forts de l’école française, mais aussi de s’attarder sur ce qui se fait ailleurs et dont nous pourrions nous inspirer dans plusieurs domaines : évaluation, réduction des inégalités entre les établissements, entre classes, entre élèves, meilleure considération de l’enseignement professionnel, mixité scolaire… Cette étude est proposée par un enseignant « du terrain » qui a eu l’occasion à de nombreuses reprises de s’immerger dans plusieurs établissements étrangers par le biais de visites d’études, d’échanges internationaux, de projets Comenius…

Jean Cassou, professeur agrégé de Mathématiques, néo-retraité, a été en poste au Lycée Barthou-Pau. Formateur IUFM, en particulier sur les « systèmes éducatifs européens », il a participé ou organisé plusieurs visites d’études dans divers pays européens, impulsé et coordonné plusieurs projets Comenius en partenariat avec 7 autres pays.

Site de l’éditeur
Info et commande : fichier PDF