Casanova & Pesce, Pédagogie Alternative en Formation d'Adultes, ESF, 2010

g_couv_cpi

Trop souvent la pédagogie est considérée comme une entreprise réservée à l’enfance : passés l’école primaire et le collège, il suffirait de maîtriser des savoirs pour faire oeuvre d’éducation… Or, il n’en est rien : à tous les niveaux d’enseignement et de formation, il existe des situations d’apprentissage qui permettent aux sujets d’accéder à des compétences nouvelles, de partager une culture et de devenir des personnes ou des professionnels plus autonomes et inventifs. Ainsi conçue, la pédagogie est un ressort essentiel de justice sociale, un outil de promotion et d’intégration démocratique, un moyen de permettre à toutes et à tous de réussir dans la vie et de réussir sa vie. À partir d’une situation particulière au sein de l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse – une classe préparatoire intégrée – l’ouvrage coordonné par Rémi Casanova et Sébastien Pesce nous montre comment mobiliser la pédagogie, et particulièrement la pédagogie institutionnelle, afin d’accompagner des jeunes adultes dans la difficile préparation d’un concours et d’un métier (…)

infos/commandes ici

Guillaumin et al., Pratiques Réflexives en Formation, L'Harmattan, 2009

g_couv_reflexif

Aujourd’hui la formation est un enjeu de société. Cet ouvrage permet de repenser la dynamique et les processus de formation, en mettant au coeur du dispositif l’expérience des acteurs. Les « pratiques réflexives » dont il est question ici visent un objectif simple : organiser l’alternance entre terrains professionnels et espaces de formation, une alternance par laquelle étudiants et professionnels construisent leurs savoirs et leurs compétences, en s’appuyant sur leurs pratiques et en coopérant.

infos/commande ici

Perle Møhl, Village Voices, Tusculanum, 1997

VillageVoices

Anthropologist Perle Møhl lived in a rural French community for nearly two years, studying the everyday mechanisms of coexistence and the continual negotiation of individual and social identities as expressed in discourse – talking, stories, silence and action. What begins as an examination of the enigma between a ‘culture of silence’ and a rich circulation of knowledge evolves into a reflection on the politics of coexistence and the paradoxical relationship between autonomy and interdependence.

plus d’infos